Questions fréquemment posées

2017-08-08 | Non classés

[av_one_half first min_height='' vertical_alignment='' space='' custom_margin='' margin='0px' padding='0px' border='' border_color='' radius='0px' background_color='' src='' background_position='top left' background_repeat='no-repeat' animation='' mobile_display=''] [av_textblock size='' font_color='' color='' admin_preview_bg='']

Comment évaluer le niveau auquel je me situe ?

Comment vous situez-vous comme artiste
Ces informations vous permettront de mieux vous situer comme artiste avant de choisir la catégorie à laquelle vous devez vous inscrire.
Attention, les critères sont donnés à titre indicatif seulement et ne servent que de repères.

PROFIL DE L’ARTISTE DE LA RELÈVE (AMATEUR)

Rencontre généralement la plupart de ces critères :
  • Se considère comme un artiste amateur ou considère sa pratique artistique comme un simple loisir
  • N’a jamais, ou peu souvent, participé à des expositions collectives ou a toujours participé à des expositions à titre de peintre amateur.
  • Est autodidacte ou possède une formation de base.
  • Style non encore défini.

PROFIL DE L’ARTISTE SEMI-PROFESSIONNEL OU EN VOIE DE PROFESSIONNALISATION

Rencontre généralement la plupart de ces critères:
  • Se considère comme un artiste semi-professionnel
  • A été sélectionné à participer à des expositions collectives ou solo à titre d’artiste semi-professionnel
  • A déjà fait des expositions en solo
  • A reçu des prix et/ou mentions (catégorie Amateur ou semi-professionnel)
  • Poursuit des études en arts visuels
  • Détient des attestations d’études en arts visuels
  • Unité et cohérence dans la production (style personnel)
  • Ses œuvres sont encore peu diffusées

PROFIL DE L'ARTISTE PROFESSIONNEL

Répond aux critères de la Loi sur le statut professionnel des artistes en arts visuels, des métiers d’art et de la littérature ( L.R.Q., chapitre S-32.01):
  • il se déclare artiste professionnel ;
  • il crée des œuvres pour son propre compte ;
  • ses œuvres sont exposées, produites, publiées, représentées en public ou mises en marché par un diffuseur ;
  • il a reçu de ses pairs des témoignages de reconnaissance comme professionnel, par une mention d'honneur, une récompense, un prix, une bourse, une nomination à un jury, la sélection à un salon ou tout autre moyen de même nature. ( L.R.Q ch.S-32.01).
[/av_textblock] [/av_one_half] [av_one_half min_height='' vertical_alignment='' space='' custom_margin='' margin='0px' padding='0px' border='' border_color='' radius='0px' background_color='' src='' background_position='top left' background_repeat='no-repeat' animation='' mobile_display=''] [av_textblock size='' font_color='' color='' admin_preview_bg='']

Que doit-on inclure dans un dossier d’artiste ?

Lorsque l’artiste veut participer à des symposiums, des concours ou diverses expositions, dont la sélection est faite par jury, il se doit de présenter son dossier d’artiste en bonne et due forme. Celui-ci contiendra plusieurs informations, tels que le curriculum vitae, la démarche artistique, les photos des oeuvres. Le jury a la tâche particulière de regarder chaque dossier d’artiste avec attention dans le but de faire la sélection finale des participants. Il va de soi que les dossiers reçus en bonne et due forme facilitent la tâche du jury et lui démontrent en même temps le professionnalisme de l'artiste.

LES ÉLÉMENTS À INCLURE

Le curriculum vitae.
Celui-ci ne devrait pas excéder deux pages. Il contiendra :
  • Nom, coordonnées et discipline artistique
  • La formation et le perfectionnement artistiques. Les études académiques et la formation autodidactes (cours, ateliers) énumérées par date.
  • Les expériences d'exposition par date (en précisant celles où vous avez été admis sous sélection) et en distinguant les expositions solo des expositions en groupe.
  • Les projets spéciaux en les énumérant par date.
  • Les récompenses reçues. Assurez-vous d'indiquer correctement les prix reçus, la date et l'événement.
  • Vos expériences professionnelles ne doivent pas figurer dans votre curriculum vitae, à moins qu'elles soient directement en lien avec votre cheminement artistique(agent artistique, par exemple).
  • L'implication dans le milieu. Vous y énumérerez vos expériences au sein d'un regroupement d'artistes, comme membre d'un conseil d'administration ou d'un jury, etc.
Collections : vous noterez les collections publiques ou privées ayant acquis de vos oeuvres. Ces collections doivent avoir une certaine notoriété, sans quoi, elles ne seront pas considérées.
Enfin, si votre travail a fait l'objet d'un reportage ou figure dans un répertoire, vous pourrez en faire mention dans une section Bibliographie
La démarche artistique Ce document décrit votre travail, votre cheminement, vos intentions, les buts que vous poursuivez par votre création. C'est un outil précieux pour comprendre votre travail artistique, suivre votre évolution. Il va sans dire que votre texte de démarche doit être revu fréquemment pour bien refléter là où vous en êtes et vers quoi vous vous dirigez.
Matériel visuel
Photos de vos oeuvres sur support papier (idéalement de format 4" x 6") ou informatisées.
Dans tous les cas, la qualité de l'image est primordiale: bon cadrage de l'oeuvre(excluant l'encadrement), couleurs réelles.
Dans certains événement, on requerra une version informatisée de vos photos accompagnée de photos papiers signées par vous pour confirmer que les couleurs de l'image sont identiques ou se rapprochent le plus possible des couleurs réelles.
Les oeuvres soumises doivent être accompagnées d'une feuille descriptive mentionnant le titre de l'oeuvre, le médium, la date de création et le format.
Par la suite, s’ajouter a la revue de presse.
Des copies des certificats honorifiques ou des diplômes d’études artistiques peuvent être ajoutés au dossier mais ne sont pas obligatoires s'ils ont été bien mentionnés dans le curriculum vitae.

LA PRÉSENTATION

Regroupez tous vos éléments dans un porte-folio, un cartable ou toute autre reliure de présentation. Le format de 8 1/2" x 11"  est le plus courant.
Il est toujours très désagréable pour un comité de recevoir un paquet de feuilles pêle-mêle ou simplement rattachées par un trombone ou une agrafe. Toutefois, bien que vous souhaitiez que votre dossier témoigne de votre créativité, gardez-vous d'en faire trop. Votre dossier doit d'abord être facile à lire et à parcourir.
Ajoutez votre formulaire d’inscription ainsi que le chèque et n’oubliez pas une enveloppe de retour suffisamment affranchie afin d’assurer le retour de votre dossier.
Voilà, c’est simple, facile et professionnel !
Recherche : Sylvie Roy et Chantal Peterson
[/av_textblock] [/av_one_half] [av_toggle_container initial='0' mode='accordion' sort=''] [av_toggle title='Comment évaluer le niveau auquel je me situe ?' tags=''] Comment vous situez-vous comme artiste
Ces informations vous permettront de mieux vous situer comme artiste avant de choisir la catégorie à laquelle vous devez vous inscrire.
Attention, les critères sont donnés à titre indicatif seulement et ne servent que de repères.
[/av_toggle] [av_toggle title='PROFIL DE L’ARTISTE DE LA RELÈVE (AMATEUR)' tags='']
Rencontre généralement la plupart de ces critères :
[/av_toggle] [av_toggle title='PROFIL DE L’ARTISTE SEMI-PROFESSIONNEL OU EN VOIE DE PROFESSIONNALISATION' tags='']
Rencontre généralement la plupart de ces critères:
[/av_toggle] [av_toggle title='PROFIL DE L’ARTISTE PROFESSIONNEL' tags='']
Répond aux critères de la Loi sur le statut professionnel des artistes en arts visuels, des métiers d’art et de la littérature ( L.R.Q., chapitre S-32.01):
[/av_toggle] [av_toggle title='Que doit-on inclure dans un dossier d’artiste ?' tags=''] Lorsque l’artiste veut participer à des symposiums, des concours ou diverses expositions, dont la sélection est faite par jury, il se doit de présenter son dossier d’artiste en bonne et due forme. Celui-ci contiendra plusieurs informations, tels que le curriculum vitae, la démarche artistique, les photos des oeuvres. Le jury a la tâche particulière de regarder chaque dossier d’artiste avec attention dans le but de faire la sélection finale des participants. Il va de soi que les dossiers reçus en bonne et due forme facilitent la tâche du jury et lui démontrent en même temps le professionnalisme de l’artiste. [/av_toggle] [av_toggle title='LES ÉLÉMENTS À INCLURE' tags='']
Le curriculum vitae.
Celui-ci ne devrait pas excéder deux pages. Il contiendra :
Collections : vous noterez les collections publiques ou privées ayant acquis de vos oeuvres. Ces collections doivent avoir une certaine notoriété, sans quoi, elles ne seront pas considérées.
Enfin, si votre travail a fait l’objet d’un reportage ou figure dans un répertoire, vous pourrez en faire mention dans une section Bibliographie
La démarche artistique Ce document décrit votre travail, votre cheminement, vos intentions, les buts que vous poursuivez par votre création. C’est un outil précieux pour comprendre votre travail artistique, suivre votre évolution. Il va sans dire que votre texte de démarche doit être revu fréquemment pour bien refléter là où vous en êtes et vers quoi vous vous dirigez.
Matériel visuel
Photos de vos oeuvres sur support papier (idéalement de format 4″ x 6″) ou informatisées.
Dans tous les cas, la qualité de l’image est primordiale: bon cadrage de l’oeuvre(excluant l’encadrement), couleurs réelles.
Dans certains événement, on requerra une version informatisée de vos photos accompagnée de photos papiers signées par vous pour confirmer que les couleurs de l’image sont identiques ou se rapprochent le plus possible des couleurs réelles.
Les oeuvres soumises doivent être accompagnées d’une feuille descriptive mentionnant le titre de l’oeuvre, le médium, la date de création et le format.
Par la suite, s’ajouter a la revue de presse.
Des copies des certificats honorifiques ou des diplômes d’études artistiques peuvent être ajoutés au dossier mais ne sont pas obligatoires s’ils ont été bien mentionnés dans le curriculum vitae.

LA PRÉSENTATION

Regroupez tous vos éléments dans un porte-folio, un cartable ou toute autre reliure de présentation. Le format de 8 1/2″ x 11″  est le plus courant.
Il est toujours très désagréable pour un comité de recevoir un paquet de feuilles pêle-mêle ou simplement rattachées par un trombone ou une agrafe. Toutefois, bien que vous souhaitiez que votre dossier témoigne de votre créativité, gardez-vous d’en faire trop. Votre dossier doit d’abord être facile à lire et à parcourir.
Ajoutez votre formulaire d’inscription ainsi que le chèque et n’oubliez pas une enveloppe de retour suffisamment affranchie afin d’assurer le retour de votre dossier.
Voilà, c’est simple, facile et professionnel !
Recherche : Sylvie Roy et Chantal Peterson
[/av_toggle] [/av_toggle_container]

Nos partenaires